La randonnée pédestre

Vous avez envie de faire du sport, mais êtes fatigué de vous enfermer dans une salle de gym ? Vous souhaitez profiter de beaux paysages et brûler des calories ? Choisissez la randonnée pédestre. C’est un sport de plein air qui s’effectue seul ou en groupe. Elle se pratique à pied à la différence des autres types de randonnée (à cheval, à ski ou à vélo).  En plus d’être économique et riche en aventure, elle est un loisir de découverte.

C’est quoi une randonnée pédestre ? Qu’est-ce qui la différencie des autres types de randonnée ? Pourquoi choisir la randonnée pédestre ? Tour d’horizon sur le sujet.

La randonnée pédestre : définition

La randonnée pédestre est une activité sportive qui se pratique à un rythme de marche assez soutenu (environ 5 km/h) en fonction du randonneur et de l’environnement. Autrement dit, c’est une promenade physique qui se fait à pied, généralement en plein air.

Contrairement à la course d’orientation, la randonnée pédestre est un sport qui a une durée variable. Généralement quelques heures, parfois plusieurs jours ou semaines. La préparation et le choix du matériel à emporter se feront en fonction de la destination, du climat, de la durée et de la difficulté du parcours.

Les différents types de randonnées

Qu’il s’agisse de faire du sport, de se ressourcer, d’échanger ou de se rapprocher avec la nature, à un moment donné, nous avons tous un prétexte à randonner. Parmi les différents types de randonnée, nous avons tout d’abord la balade. Cette dernière se fait seule, en groupe, sur des itinéraires peu accidentés et dure quelques heures.

Pour ce type de sport, vous devez choisir des chaussures qui offrent plus de confort, de l’adhérence et la légèreté. Même si elle se différencie des autres types de randonnée du fait qu’elle n’est pas très technique, il faut choisir ses équipements avec soin. Si vous souhaitez acheter une paire de balades, optez surtout pour une chaussure de randonnée digne de ce nom. Tournez-vous vers les paires de running qui ne vous apporteront aucun maintien. De plus, si vous êtes novice ou débutant dans le domaine, choisissez une chaussure qui vous permettra de bien marcher et vous apporter une protection maximale.

Le trekking et la grande randonnée

À la différence de la balade, la grande randonnée et le trekking sont des parcours qui se réalisent sur des sentiers balisés ‘’Grande Randonnée » et s’effectuent sur des jours. Pour ces types de sports, il faut plus de préparation, car ici, les besoins sont plus nombreux et les sentiers sont plus accidentés. Pour ce faire, il faut surtout bien se préparer et choisir une chaussure adhérente, imperméable, en cuir, semi-rigide et à tige haute.

En tout, on note deux différences entre la grande randonnée et la randonnée pédestre. D’abord, nous avons la durée. La distance à parcourir des treks est plus longue que celle des randonnées. La randonnée dure quelques heures environ alors que les treks ou la grande randonnée durent généralement des jours : c’est la plus grande différence.

Par ailleurs, notez également que le trek se différencie de la randonnée pédestre par la préparation et les équipements. Évidemment qu’un randonneur pédestre et un trekkeur ne s’équipent pas de la même manière, car le premier ne fait que quelques heures tandis que le second part pour une aventure de plusieurs jours. Le randonneur a juste besoin d’une bonne paire de chaussures et d’un sac plutôt léger. Par contre pour le trek, il faut transporter plusieurs équipements.

Le troisième point non négligeable est la signalisation. Le randonneur pédestre suit le plus souvent des balises, mais avec le trek, ce n’est pas le cas. Un trekkeur doit maîtriser le parcours avant de se lancer dans la grande aventure.

Le raid et le trail

Le raid et le trail sont des sports à la mode, il s’agit des courses sur des terrains accidentés (forêt campagne, boue, sable, terre, rocher, etc.). Ici également, les coureurs doivent porter des chaussures légères et plus rigides.

Contrairement à la randonnée pédestre qui se pratique pour le plaisir, le trail prend la forme d’une course et se fait en courant. De plus, les équipements d’une randonnée sont différents de ceux d’un trail ou d’un raid. Il faut des chaussures adaptées à la course, un sac à dos spécial trail facile à transporter. En plus des vêtements qui doivent être techniques, le raid et le trail sont des sports qui nécessitent un entrainement plus rigoureux, car en courant, la nature du terrain se ressent encore plus. Ainsi, il est recommandé de bien se préparer (faire plus d’entrainement et s’équiper des outils nécessaires) avant de se lancer dans un trail ou dans le raid.

L’alpinisme

Cette forme de randonnée est plus complexe, car elle s’effectue en haut des grandes montagnes. Ceux qui pratiquent cette discipline se retrouvent souvent à escalader les montagnes de plus de 4000 mètres.

Tout comme le raid et trial, une excursion d’alpinisme nécessite de l’entrainement, plus de techniques et peut durer des jours. Contrairement en randonnée pédestre, au trek et à la marche nordique, ici, vous avez besoin plus d’équipements. De plus, avant d’aller à l’aventure, il faut maîtriser l’utilisation d’un piolet, savoir marcher sur des glaciers et avoir de bons réflexes pour se secourir en cas de problème.

En plus d’un sac léger, en fonction du type d’excursion à pratiquer, il faut un harnais d’alpinisme, un baudrier et un casque d’alpinisme. À cela s’ajoute aussi des bâtons de ski télescopiques, un piolet et des crampons dotés de système anti-bottes.

Quelle condition physique pour se lancer dans l’alpinisme ? Étant une discipline un peu plus compliquée que le trek ou le raid, avant de s’aventurer dans l’alpinisme, vous devez être sûr que vous êtes capables de randonner durant au moins 7 heures avec un sac d’environ 12 kilos au dos. Pour être plus précis, choisir l’alpinisme, c’est de s’entrainer à l’avance à grimper plus de 1500 m à la verticale au quotidien et de faire de longues randonnées de 10 heures.

La marche nordique

Popularisée vers la fin du XXe siècle précisément en 1997, la marche nordique est une activité physique de plein air qui consiste à marcher avec des bâtons de marche spécifique. Elle permet de soulager les genoux, de faire travailler les muscles, de perdre plus facilement le poids et de renforcer les fonctions respiratoires.

De ce fait, on peut dire que la marche nordique se rapproche de la randonnée pédestre. Mais notez que chacune de ces activités nécessite un équipement différent. Si la marche nordique se pratique par l’utilisation de deux bâtons, il n’est pas obligatoire de faire une randonnée pédestre avec des bâtons.

La via ferrata

D’origine italienne, la via ferrata est un sport mêlant escalade et randonnée qui se pratique dans la plupart du temps dans les montagnes. À la différence du trek et du raid, la particularité de la via ferrata se réside dans l’itinéraire emprunté par les pratiquants.

Pour ce type de randonnée pédestre, il faut des équipements bien adaptés. Une ferriste aura besoin des gants résistants, un sac à dos contenant une petite trousse de secours, de l’eau, un casque et une corde d’une quarantaine de mètres. À cela s’ajoute un harnais d’escalade, des mousquetons supplémentaires et une bonne paire de chaussures.

Quel est la période parfaite pour pratiquer la via ferrata ? Il est recommandé de pratiquer la via ferrata en temps de soleil, car la pratique de cette activité en temps de pluie peut être dangereuse.

Les bienfaits de la randonnée sur la santé

Les professionnels ne cesseront de vous le dire, la randonnée pédestre fait du bien au corps. Pratiquée aujourd’hui par 2 millions de Français et séduit par ses nombreux atouts, opter pour la randonnée peut s’avérer payant. D’abord, la randonnée est synonyme de forme et de santé. En effet, tous les spécialistes de santé disent qu’un corps en bonne santé est un corps qui est habitué à faire du sport. Marcher sur de grande montagne, sauter, courir, nager, faire du trek, raid ou trail, l’essentiel est de ne pas rester immobile, il faut bouger.

En plus d’être un sport de loisir, la randonnée permet de fortifier son corps et de renforcer les articulations. Faisant travailler la plupart des muscles du corps, la randonnée est plus bénéfique aux plus jeunes et aux personnes âgées qui sont plus exposées à perte osseuse.

Par ailleurs, elle est aussi efficace pour prévenir les risques cardio-vasculaires et les personnes qui souffrent des problèmes d’arthrose verront leur douleur diminuer.

Faire la randonnée pour maigrir

Plusieurs d’entre nous sont en quête d’une meilleure forme physique. Surtout lorsqu’on a de kilo en trop, on cherche à savoir quel sport peut nous permettre de maigrir. Inévitablement on se demande si la randonnée est la meilleure option ?

Avant de donner plus de détails, savez-vous comment le problème de surpoids apparait ? Pour faire simple, c’est lorsqu’on introduit plus de calories dans notre corps qu’on en dépense. Donc pour maigrir, la meilleure solution est de faire travailler votre corps afin de libérer plus de calories. Et parmi les sports qui consomment plus d’énergie se trouve la randonnée.

Cependant, elle doit être pratiquée au quotidien si vous comptez maigrir, car si vous marchez seulement 30 minutes chaque samedi et que durant les autres jours de la semaine, vous prenez les aliments en gras, le problème persistera toujours.

Le nombre de calories brulées lors d’une randonnée

Comme vous le savez déjà sans doute, la randonnée est une activité physique qui permet d’éliminer la graisse. Pour deux heures de randonnée, vous dépenserez au moins 600 calories en fonction de l’effort fourni.

Développer sa capacité à résoudre les problèmes

D’après les études réalisées il y a de cela quelques années par les docteurs Strayer et Atchley, l’homme est plus créatif pour trouver solution à ses problèmes lorsqu’il est loin du monde de la technologie et qu’il consacre un peu de son temps à la nature. Pour cette expérience, une dizaine de personnes ont pratiqué une randonnée en forêt durant une semaine en étant déconnectées de la technologie (tablette, ordinateurs, etc.).

Durant l’étude, les participants ont effectué quelques travaux faisant appel à la créativité pour venir à bout des problèmes complexes. De ce fait, les chercheurs ont tiré une conclusion : faire de la randonnée sans téléphone portable permet d’améliorer sa performance dans la résolution des problèmes auxquelles nous sommes confrontés. En d’autres termes, la technologie moderne en zone urbaine ne nous permet pas de nous concentrer sur nos problèmes.

En somme, la randonnée est la meilleure option de lutter contre le stress de la vie urbaine. De plus, elle permet de diminuer notre taux de fatigue mental et aussi nous amène à vite trouver les solutions à nos problèmes.

Randonnée, meilleure alternative pour résoudre les problèmes de concentration

Si votre enfant souffre du TDAH (Trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité), essayez de l’amener dans la nature ou pratiquer quelques activités en espaces verts avec ce dernier. En effet, selon les spécialistes de santé, la randonnée possède également des bienfaits pour les individus présentant les problèmes de concentration. Par exemple, faire trente minutes de randonnée ou jouer avec l’enfant dans un espace vert peut permettre à l’enfant de soulager les effets indésirables du trouble de l’attention avec ou sans hyperactivité.

Les autres avantages de la randonnée

Outre ces éléments cités ci-dessus, la randonnée sollicite peu nos articulations contrairement au raid. Par ailleurs, en plus d’être bénéfique pour la santé, la randonnée est un sport économique. En effet, comme souligné un peu plus haut, avec la randonnée, pas besoin de dépenser une fortune pour avoir les équipements adaptés. Il faut juste une paire de chaussures légères, un bâton de marche qui n’est pas forcement utile, un sac à dos avec quelques objets et une carte pour se repérer. De surcroît, la randonnée pédestre est un sport accessible à tout le monde.

Comment débuter en randonnée

Vous avez enfin décidé de vous mettre à la randonnée pour profiter de l’air pur et les beaux paysages de la nature. Seulement, vous avez des doutes sur vos capacités et vous ne savez pas quel bout tenir pour vous lancer. Pour vous aider, voici quelques conseils bien débuter en randonnée.

Bien choisir son itinéraire : le premier élément important

Ce n’est pas la peine d’aller en randonnée dans les grandes montagnes si vous n’aimez pas la neige ou de randonner dans la forêt si vous avez peur de passer la nuit seul. Posez-vous toute sorte de questions avant de vous lancer dans de pareille aventure. Un panorama à couper le souffle, un site historique, des fleurs, des itinéraires sans obstacle ? Faites votre choix en fonctions de vos goûts, il existe tellement d’itinéraires pour tous les âges, alors ne soyez pas pressé, prenez votre temps et faites-vous plaisir.

Pour vous aider, allez sur les sites de randonnée ou investissez dans l’achat des livres de randonnée pour avoir une idée sur les descriptions de parcours de randonnée.

Bien choisir son équipement

Pour réussir une randonnée, il faut correctement s’équiper et cela commence par de bonnes chaussures. Au-delà du sac, des lunettes de soleil, il faut penser à ses pieds, car ce sont ces derniers qui vont plus subir. Sur le marché, il y a tout type de chaussures de rando. Choisissez surtout celles qui ont des semelles qui accordent et qui sont pratiques.

Par ailleurs, il faut tester plusieurs fois le matériel avant de vous lancer dans la randonnée. Évidemment, il est bon d’avoir tous ses équipements, mais les essayer avant de prendre la route est encore mieux. Quoi de plus énervant d’avoir mal au pied en marchant dans les montagnes ou de constater que son sac à dos est plus lourd et ne convient pas à votre morphologie. Pour mieux se préparer, il faut essayer à l’avance tous ces équipements, porter la chaussure sur de longue distance durant des jours avant la date de votre départ en randonnée. Cela vous évite les désagréments de dernières minutes.

En plus de bien se chausser, pensez à garder de l’eau sur vous. Les débutants en randonnée se font toujours avoir une fois. Ils se disent que ce n’est pas la peine et qu’ils n’en auront forcément pas besoin, mais au bout de quelques pas, ils ont soit. En forêt, cela les oblige parfois à boire une eau non propre ce qui entraine des malaises. Sauf dans le cas où vous maîtrisez le chemin et connaissez les points d’eau potable, il est conseillé d’avoir toujours une bouteille d’eau sur vous.

La durée de la randonnée

Si vous êtes débutant en randonnée, il est mieux de se lancer dans des randonnées de moins de 3h ou au plus de 12 km. Après cette première phase, vous aurez un aperçu et vous pourrez déterminer s’il faut faire plus de distance lors des randonnées à venir.

Où randonner en France

Vêtement, sac à dos, de bonnes chaussures… vous êtes en fin prêt pour découvrir les belles randonnées de France. Parmi ces dernières, il y a le tour du Mont-Blanc (170km), la traversée de la Corse (117km) et le GR 21 (du Tréport au Havre). À cela s’ajoute aussi le chemin de Stevenson (272 km), le tour de l’Oisans et le des Ecrins (184 km), les Grandes Traversées du Vercors et le GR65 en prenant par Saint-Jacques. Avec plus de 700 km, le GR65 vous permet de découvrir de nombreux villages aux édifices religieux.

Vous souhaitez découvrir les plus belles cascades naturelles de Jura ? Prenez le sentier du Hérisson, en seulement 2h30 minutes, découvrez l’impressionnante cascade du Grand Saut et celle de l’Éventail. De plus, il y a le GR30, le GR10 (la traversée des Pyrénées sur 870 km), le GR 34 (le tour de la Bretagne sur 1 700 km) et le tour des lacs d’Auvergne qui vous permet de découvrir les plus beaux coins du Massif central. Quel que soit votre choix, vous profiterez de beaux paysages, de la beauté d’une mer de nuage… Bref, tout ce qu’il vous faut pour avoir envie de randonner.

Quand randonner

Quelle est la meilleure période, le mois idéal de l’année pour randonnée ? C’est une question que tout randonneur doit se poser avant d’aller à l’aventure.

Comme souligné ci-dessus, il existe plusieurs sentiers de randonnée en France. Et il y a une période idéale pour chaque itinéraire. Ainsi, avant de partir, il faut se demander quelle est la meilleure date pour faire l’une de ces chemins. Par exemple pour randonner sur le chemin de Stevenson, le mois de mai est la période idéale et convient à tous ceux qui ont peur peur de la chaleur ou ceux à qui l’été et l’hiver ne conviennent pas. Ce n’est pas que la météo est agréable à cette période de l’année, mais dans le sud, la température de la chaleur n’est pas très élevée.

De la même manière, si vous recherchez le silence et la sérénité, l’hiver est la période parfaite pour randonnée sur le sentier de Stevenson. À cette date, il y a peu de gens en randonnée, cela vous permet d’apprécier le calme et de profiter du beau paysage qu’offrent les montagnes grâce à la neige.

Par contre pour faire le pèlerinage de Compostelle, l’automne qui débute du mois de septembre et prend fin en novembre est agréable pour les randonneurs, car les températures sont agréables. Bien vrai qu’il peut pleuvoir à n’importe quel moment, mais la nature reste toujours agréable à découvrir.

En sommes, notez que selon certains, la période idéale pour randonnée est le printemps (mars à mai), car en cette saison, il ne fait pas chaud. À l’inverse, d’autres préfèrent l’hiver et l’été. Mais gardez à l’esprit tout simplement que chaque saison correspond ses atouts et inconvénients. Aussi, chaque randonneur à ses limites et les conditions météorologiques sont propres chaque année.

Si vous devez randonner sur une période de trois mois, sachez que la météo changera au fil du temps, elle ne restera pas la même qu’au début. À vous de déterminer la période idéale qui vous convient selon vos envies, car en réalité, il est difficile de donner une période idéale pour partir en randonnée.

Comment s’équiper pour randonner

Comme dit plus haut, plusieurs matériels sont nécessaires pour la randonnée. Parmi tant d’autres, il y a le sac. Pour une randonnée de quelques heures, vous n’avez pas besoin d’un gros sac, un produit d’environ 25 litres suffit largement. À l’intérieur, il faudra mettre une goutte d’eau d’environ 2 litres pour boire en cas de soif. De plus, il faut y ajouter un sweat, une veste surtout si vous êtes en période de fraicheur, des fruits secs, barres céréales, fruits frais, etc.

Par ailleurs, si vous êtes déjà habitué à l’aventure, n’oubliez pas la carte IGN, le livre de randonnée et un téléphone portable avec batterie pleine pour contacter vos proches en cas de problème.

Choisir les bons vêtements

Pour les débutants, inutile d’investir dans une tenue spécifique, un simple t-shirt suffira si vous ne souhaitez faire une longue distance. Privilégiez un haut qui se retire facilement et qui pourra mieux contenir la chaleur (polaire).

Pour le bas, choisissez un tissu assez souple et résistant, il doit bien vous garder même en étant assis. Si vous avez des doutes concernant la température en période d’été, optez pour les pantalons shorts. Pour ceux qui ont la capacité d’investir dans des vêtements de qualité, les pantalons de randonnée seront parfaits, ils sont non seulement légers, mais ils vous permettront de marcher sans gêne.

Les chaussures

Sur ce point, il n’y a pas un critère qui s’applique vraiment à tout le monde, car chacun à ses préférences et ses goûts. Vous avez plusieurs choix, soit vous débutez la randonnée avec des baskets type running ou vous acheter des chaussures spécialement conçues pour la randonnée que vous trouverez dans les magasins spécialisés en produit sportif. Il y aussi les chaussures premier prix ou celles de milieu de gamme que vous pourrez garder durant des années.

Couteau et lunettes de soleil

Comme d’autres éléments de la randonnée, le couteau est aussi nécessaire pour plusieurs raisons : il sera votre meilleur ami en cas d’urgence. La crème solaire et les lunettes de solaire sont également des outils importants, car le premier vous permet de protéger votre peau contre les rayons solaires. Quant aux lunettes de soleil, elles vous permettront de lutter contre l’éblouissement du soleil et de la neige.

Pour ceux qui se préparent à faire quelques jours de randonnée, il faut absolument garder sur vous une lampe de poche qui vous servira à trouver chemin dans la nuit. Pour finir, gardez la couverture de survie en plus de la trousse de premiers soins (des pansements sur peau). Ce sont également des éléments essentiels à ne pas oublier quand on randonne.

Les précautions à prendre quand on randonne

Vous le savez déjà sans doute, même si vous partez en randonnée pour quelques heures, il est nécessaire d’emmener du matériel, et ce quelle que soit la période. En plus des lunettes de soleil, de la nourriture, du sac, d’autres éléments sont aussi utiles pour éviter des déboires.

Prendre suffisamment d’eau

Comme dit plus haut, l’eau c’est la vie, ce n’est plus la peine de vous rappeler que sans elle, il vous sera difficile de vivre plus longtemps. Certains disent qu’on peut survivre 3 à 4 jours sans boire de l’eau, mais comme vous le savez, en randonnée on perd plus rapidement de l’eau par transpiration. Celui qui ne s’hydrate pas au cours de son itinéraire s’expose à plusieurs risques : il sera moins performant, la fatigue sera au rendez-vous, les maux de tête apparaîtront plus régulièrement et il aura plus de chance de souffrir de crampes. De plus, il risque d’avoir froid et a plus de chance de souffrir d’une isolation. Donc pour éviter tout ceci, il faut bien planifier correctement le litre d’eau dont vous aurez besoin durant votre randonnée.

Plusieurs sont ceux qui comptent sur les points d’eau pour faire le plein, mais à tout moment, ils peuvent disparaître ou sécher. Et si vous n’êtes pas sûr d’avoir l’eau durant votre trajet, le mieux serait de prendre le nécessaire.

Avoir de quoi se soigner

Tout comme l’eau, la trousse de secours est indispensable à garder sur soi pour toute randonnée. Cependant, son contenu dépend de tout un chacun et de chaque randonnée. Par exemple, si vous partez pour des jours, il vous faut une petite paire de ciseaux, d’une aiguille, des gants en nitrile, d’une pince à épiler, d’un ruban adhésif et des épingles à nourrice. À cette liste s’ajoute également des pansements anti-ampoules, des bandages de plusieurs tailles, sérum, aspirine, de l’antiseptique, etc. Ces éléments cités vous permettront de prendre soin de vous en cas de piqûres d’insectes, d’ampoules…

De quoi grignoter

Vous avez prévu aller en randonnée demain, mais vous ne savez pas quoi emporter comme aliments. Un peu comme la trousse de secours, tout dépend du type de randonnée à réaliser. Quoi qu’il en soit, il vous faut quelques choses à grignoter afin d’avoir plus de force pour continuer la marche. Choisissez surtout des aliments légers qui apportent plus de valeur énergétique : les fruits secs, les fruits frais, fromage, biscuits et bien d’autres.

De quoi s’orienter : carte, boussole, GPS

La température chute rapidement dans les montagnes, il suffit de quelque degré pour faire apparaitre le brouillard et si vous n’avez pas sur vous un outil d’orientation, il sera difficile de retrouver votre chemin. Parmi ces accessoires d’orientation indispensable pour tout randonneur, il y a la carte de randonnée, la boussole et le GPS.

Sans ces outils, il n’y aurait pas de randonnée. Prenons par l’exemple de la carte, cette dernière permet d’avoir un aperçu global sur la région et permet de se localiser facilement. C’est le cas aussi du GPS qui est un véritable ordinateur de bord qui permet de se repérer sur une carte.

 

Aller à la barre d’outils